Commémoration du 75eme anniversaire de la charte des Nations Unies

27 juin

Le 75ème anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies a donné lieu, le 26 Juin 2020 à Brazzaville, à une rencontre interactive entre les jeunes et les cadres du système échangeant sur l’acte fondateur de l’organisation et sur le besoin de solidarité internationale, à un moment où le monde est en proie à de profonds bouleversements accentués par la crise de la COVID19.

La Charte des Nations Unies, aussi appelé Charte de Saint-Francisco (du nom de la ville ou elle a été adoptée) est le traité qui définit les buts et les principes des Nations Unies ainsi que la composition, la mission et les pouvoirs de ses organes exécutifs. Elle a été adoptée, le 26 juin 1945, il y’a de cela 75 ans, afin d’établir une organisation internationale, désormais appelé Organisations des Nations Unies ( ONU), dont le but serait de maintenir la paix dans le monde Partant de cette volonté, l’ONU incarne encore aujourd’hui des valeurs telles que l’esprit de coopération, le respect de la diversité, la promotion d’idées nouvelles et de solutions novatrices pour un développement durable et inclusif, le respect de la dignité de chacun, notamment dans le cadre du renforcement de l’amitié entre les peuples.

L’activité de ce jour, organisée par le système des Nations Unies sous l’égide du Coordonnateur Résident, célèbre le 75e anniversaire de l’adoption de cette Charte. Cette activité a permis aux participants d’échanger sur l’action des Nations Unies dans le monde et au Congo et sur le futur qu’ils voudraient de cette institution dans 25 ans lorsqu’elle aura 100 ans.

Les 50 participants retenus ont répondu au sondage ONU75. Celui-ci a été initié en janvier 2020 lors du lancement par le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, de la campagne ONU 75 pour recueillir l’opinion de tous les citoyens du monde, notamment des jeunes et des catégories les plus vulnérables et leurs priorités communes sur l’avenir de l’Institution

Respect des mesures de prévention à la COVID 19 oblige, les participants ont été pourvus en masques et gel pour lavage de mains par le Bureau de l’OMS au Congo