Archives de catégorie : Activités du Système des Nations Unies

Le Vice-Président de la Banque mondiale à Brazzaville

Makhtar Diop (à gauche)  et Sassou Nguesso (à droite).

Makhtar Diop (à gauche) et Sassou Nguesso (à droite).

Brazzaville, 21 mai 2013 – Les défis de développement au Congo étaient au centre des échanges que M. Makhtar Diop, Vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique, a eus avec le Chef de l’Etat congolais M. Denis Sassou Nguesso. Arrivé à Brazzaville, pour une visite de deux jours, 20-21 Mai 2013, M. Diop a discuté avec les autorités congolaises, les partenaires techniques et financiers, ainsi que des représentants de la société civile, des moyens que peut mobiliser la Banque mondiale pour aider le pays à combattre efficacement la pauvreté et à améliorer les conditions de vie de la population grâce à un meilleur accès aux services de santé, à l’éducation et à de meilleures opportunités. Malgré un taux de croissance parmi les plus élevés d’Afrique sub-saharienne, la République du Congo compte de nombreux sans emploi confrontés à la pauvreté et aux inégalités persistantes. La Banque accompagne le pays dans l’objectif d’une meilleure distribution des larges revenus du secteur pétrolier et de promouvoir une croissance inclusive, capable de générer des emplois, des opportunités et réduire la pauvreté.  Depuis 1963, la Banque mondiale est l’un des plus importants partenaires au développement de la République du Congo./-

L’ONU participe aux travaux du Groupe de Contact sur la RCA

 

De droite  à gauche: M. Zerihoun, M. Tiangayi, les Présidents Sassou Nguesso et Zuma et M. Lamamra.

De droite à gauche: M. Zerihoun, M. Tiangayi, les Présidents Sassou Nguesso et Zuma et M. Lamamra.

Brazzaville, 3 mai 2013 – Deux officiels des Nations Unies,  M. Taye Brook Zerihoun, Sous-Secrétaire Général, chargé des Affaires politiques et Mme Margaret Vogt, Représentante Spéciale et Chef du Bureau Intégré des Nations Unies pour la République centrafricaine (RCA), ont participé à la réunion du Groupe international de contact sur la Centrafrique, le 3 Mai 2013, à Brazzaville. La rencontre s’est déroulée en présence des Présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Jacob Zuma (Afrique du Sud), du Premier Ministre de RCA,  M. Nicolas Tiangayi et du Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, M. Ramtane Lamamra ainsi que de plusieurs autres personnalités. Dans un document final intitulé « Appel de Brazzaville », le Groupe de contact a insisté sur la nécessité pour les autorités de transition et toutes les parties centrafricaines de recourir au « dialogue inclusif en vue de la création d’un climat apaisé et de la réconciliation nationale ». Le Groupe a en outre souligné « la responsabilité pénale individuelle qui s’attache aux agissements des auteurs, commanditaires et complices d’actes, d’exactions et autres violations des droits de  l’homme ainsi que d’actes susceptibles d’être qualifiés de crime contre l’humanité ». Pendant les 18 mois de transition en RCA, le Groupe international de contact « entend travailler avec toutes les composantes centrafricaines pour assurer la protection des civils, la promotion des droits de l’homme, l’accès humanitaire aux populations dans le besoin, la réactivation des administrations et services publics, la reconstitution des institutions de l’Etat, la restructuration du secteur de la défense et de la sécurité ainsi que la relance des activités économiques »./-