Archives de l’auteur : Prosper Mihindou Ngoma

Journée Mondiale de la Radio: Remise du Matériel de la Radio des Jeunes

Brazzaville, 13 Février 2017-  La Journée Mondiale de la Radio a été marquée à Brazzaville par la remise officielle du matériel de la nouvelle radio citoyenne des jeunes en cours de création grâce au soutien de l’UNESCO, du PNUD et à un financement du gouvernement  japonais.

Le projet de radio citoyenne des jeunes en cours a déjà atteint les résultats suivants: (i) formation spécialisée et polyvalente de 15 journalistes ; (ii) acquisition de tout le matériel nécessaire ; (iii) identification du site d’implantation de la radio, l’INRAP ; et enfin (iv) octroi de la fréquence de diffusion par le Conseil supérieur de la Liberté de communication.

Un atelier de formation des jeunes futurs journalistes est en cours sur les thématiques suivantes (éducation à la citoyenneté et aux valeurs de paix, éthique et déontologie en journalisme, éducation aux droits humains et au développement durable, violences en milieu scolaire, lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent des jeunes, promotion de l’égalité des genres et lutte contre les violences basées sur le genre, entrepreneuriat juvénile, éthique et déontologie.

Plus de cent personnes ont pris part à la cérémonie parmi lesquelles la Ministre de la Jeunesse et de l’Éducation Civique, le Ministre de la Communication et des Médias, des Chefs d’Agences des Nations Unies dont le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et la Représentante de l’UNESCO./-

PAM: contribution japonaise de 2 millions de dollars pour les cantines scolaires

Brazzaville, le 14 Février 2017– Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) va apporter des repas chauds quotidiens à 30 000 enfants vulnérables pendant toute une année scolaire, grâce à une contribution du gouvernement japonais de 1 933 000 dollars, dont 1 million en nature (73 tonnes de conserves de poisson).

En République du Congo, le PAM, soutenu par le Japon, accompagne le Gouvernement dans la mise en place d’une politique nationale de repas scolaires. Validée récemment, cette politique a pour objectif d’apporter une alimentation durable, de bonne qualité et à base de produits locaux à tous les enfants inscrits dans toutes les écoles de l’enseignement de base en République du Congo à l’horizon de 2025.

Le PAM apporte également une assistance vitale à 3500 enfants autochtones fréquentant les écoles ORA (Observer, Réfléchir, Agir) dans le département de la Likouala. Ces écoles, soutenues par l’organisme des Pères Spiritains du Congo, préparent les enfants autochtones à s’intégrer dans le système scolaire public. Le département de la Likouala est particulièrement touché par l’insécurité alimentaire. Les enfants autochtones constituent l’une des couches les plus vulnérables du pays. Les cantines des écoles ORA contribuent à améliorer la santé, l’assiduité et l’apprentissage de ces enfants. Un repas scolaire quotidien signifie que les enfants peuvent se concentrer sur leurs études plutôt que sur leurs estomacs vides.

En 2015, le programme de cantines scolaires soutenu par le PAM a fourni un repas chaud à plus de 95 000 enfants dans 574 écoles. Faute de ressources, le PAM a été contraint de réduire son assistance à seulement 10 000 enfants pour l’année scolaire 2016/2017. L’arrêt des cantines scolaires affecte négativement la fréquentation et les résultats scolaires avec une augmentation des taux d’abandon.

Le Japon est engagé aux côtés du PAM Congo depuis plus de 16 ans, apportant un soutien considérable au programme de cantines scolaires. 5ème donateur du PAM au niveau mondial, ce pays a apporté plus 207 millions de dollars au PAM en 2016 au niveau global./-

Simulation de l’Assemblée Générale sur les Changements Climatiques

Les délégués après la session de simulation

Brazzaville, 10 Février 2017- Une simulation d’une session de l’Assemblée Générale de l’ONU sur les changements climatiques s’est tenue ce 10 Février 2017 à l’Université Henri Lopes de Brazzaville en présence d’environ deux cent personnes parmi lesquelles des représentants du Ministère des Affaires Étrangères, du Ministère de la Jeunesse et du corps diplomatique.
Les étudiants, après avoir fait des recherches à la fois sur les Nations Unies et sur seize pays de leur choix, se sont exprimés en jouant le rôle d’ambassadeur ou du délégué dudit pays. Ils ont présenté, défendu la position officielle de ce pays sur le thème précité. Les pays sélectionnés sont: Afrique du Sud, Belgique, Brésil, Canada, Congo, Cameroun, Chine, Côte d’Ivoire, Etats-Unis d’Amérique, France, Gabon, Ghana, Iles Maldives, Inde, Rwanda et Sénégal. Au terme des présentations (débat général), les délégués ont négocié une position commune qui s’est déclinée en résolutions.

La simulation est un exercice de mise en scène que les Centres d’Information des Nations Unies à travers le monde facilitent tous les ans au profit des étudiants et élèves désireux de mieux connaître le système des Nations Unies. La mission des Nations Unies est d’aider les peuples du monde à vivre mieux dans la sécurité et la dignité. Cela exige parfois des actions d’envergure et parfois des interventions plus modestes. En effet, chacune de nos activités au quotidien est liée fondamentalement et directement à l’Organisation des Nations Unies qui comprend organes principaux et des agences spécialisées.

Une déléguée pendant le débat général

Cet exercice permet donc aux participants de s’informer sur la structure et le fonctionnement des Nations Unies, les procédures utilisées pour arriver à l’adoption d’une résolution. Il constitue une initiation à la citoyenneté mondiale, aux enjeux internationaux. C’est aussi une forme d’apprentissage de l’art de la négociation, de la recherche du consensus, de l’éloquence et un approfondissement des valeurs civiques et des thématiques internationales./-

Les ODD à l’Ecole

Le responsable de l’UNIC pendant l’émission

Brazzaville, 21 janvier 2017 – UNIC Brazzaville a servi de cadre à l’enregistrement de « ça se passe à l’école », une émission diffusée les dimanches à 17 H sur DRTV. Le numéro était consacré aux 17 Objectifs du Développement Durable (ODD)  adoptés par les 193 États Membres des Nations Unies pour transformer le monde. L’émission, consécutive à un jeu concours sur la connaissance des Nations Unies et la promotion des Objectifs du Développement Durable (ODD) a rassemblé les deux meilleurs collèges et lycées de Brazzaville en termes de présentation de cette thématique. Le Responsable de l’UNIC s’est exprimé sur le passage des Objectifs du Millénaire pour  le Développement (OMD) aux ODD./-

Ciné-Débat Pour Marquer la Journée de l’Holocauste

Question d’une élève

Brazzaville, 27 janvier 2017 – 250 élèves se sont retrouvés à UNIC Brazzaville pour marquer la Journée Internationale en mémoire de l’Holocauste. Ils ont pris part à un débat nourri par une projection de film « Le chemin du génocide nazi », l’exposé d’un prof. d’histoire à Marien Ngouabi (Université) et le témoignage d’un ressortissant juif. Ce dernier a mis en garde contre la montée de l’extrémisme religieux qui ressemble fort à la montée de l’anti-sémitisme dans l’Allemagne nazie. « Nous sommes tous enfants d’un même père » a-t-il dit. Une émission spéciale sur cette commémoration a été enregistrée à l’UNIC et sera diffusée dimanche 5 février 2017 à 17 sur DRTV./-

António Guterres, Neuvième Secrétaire Général des Nations Unies

Allocution d’investiture

António Guterres, le neuvième Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, a pris ses fonctions le 1er janvier 2017.

Avant son élection, M. Guterres a été Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés de juin 2005 à décembre 2015. Son mandat à la tête de l’un des principaux organismes humanitaires du monde a été marqué par les vagues de déplacement sans précédent de ces dernières décennies. Les conflits en Syrie et en Iraq et les crises qui secouent le Soudan du Sud, la République centrafricaine et le Yémen ont obligé le HCR à multiplier ses activités alors que le nombre de déplacés ayant fui les conflits ou les persécutions passait de 38 millions en 2005 à plus de 60 millions en 2015.

           Avant de travailler au HCR, M. Guterres a passé plus d’une vingtaine d’années au service de l’État et dans la fonction publique. Il a été Premier Ministre du Portugal de 1995 à 2002, période au cours de laquelle il a joué un rôle de premier plan dans l’action internationale engagée pour mettre fin à la crise du Timor Leste.

           Au début de l’année 2000, en sa qualité de Président du Conseil européen, il a dirigé la procédure d’adoption de la Stratégie de Lisbonne pour la croissance et l’emploi et coprésidé le premier sommet Union européenne-Afrique. De 1991 à 2002, il a été membre du Conseil d’État portugais.

           En 1976, M. Guterres a été élu au Parlement portugais, où il a siégé pendant 17 ans. Au cours de cette période, il a présidé la Commission parlementaire de l’économie, des finances et de la planification, puis la Commission parlementaire de l’administration territoriale, des municipalités et de l’environnement. Il a également été chef du groupe parlementaire de son parti.

           De 1981 à 1983, M. Guterres a été membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, où il a présidé la Commission des migrations, des réfugiés et de la démographie.

           Pendant de nombreuses années, M. Guterres a été un membre actif de l’Internationale socialiste, une alliance mondiale de partis politiques sociodémocrates. Il en a été le vice-président de 1992 à 1999, période à laquelle il a coprésidé le Comité Afrique et, plus tard, le Comité Développement. De 1999 à mi-2005, il a présidé l’Internationale socialiste. Il a en outre fondé le Conseil portugais pour les réfugiés et l’Association de défense des consommateurs portugais DECO et présidé, au début des années 70, le Centro de Acção Social Universitário, une association mettant en place des projets de développement social dans les quartiers pauvres de Lisbonne.

Guterres est membre du Club de Madrid, une alliance démocratique réunissant d’anciens chefs d’État et de gouvernement du monde entier. Guterres est né à Lisbonne en 1949. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Instituto Superior Técnico. Il parle couramment le portugais, l’anglais, le français et l’espagnol. Il est marié à Catarina de Almeida Vaz Pinto, Maire adjointe de Lisbonne chargée de la culture, et a deux enfants, un beau-fils et trois petits-enfants.

Défendez les Droits de Quelqu’un Aujourd’hui

Lecture de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Brazzaville, 10 Décembre 2016- Expositions photos, posters et documents, lecture des trente articles de la Déclaration Universelle des Droits Humains par des élèves, théâtre, tel était le programme de la Journée des Droits Humains organisée au Collège 8 Février 1968 avec l’appui du Centre d’Information des Nations Unies, le 8 décembre 2016 à Brazzaville. Le thème de la journée s’intitulait « Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui »

Rapatriement Volontaire ou Intégration Locale pour Les Rwandais

hcr1Brazzaville, 30 Décembre 2016 – Poursuivant la campagne de sensibilisation des réfugiés rwandais sur leur avenir en République du Congo, le Directeur du Comité National d’Assistance aux Réfugiés (CNAR), l’Ambassadeur du Rwanda et le Représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) en République du Congo, ont animé une conférence de presse conjointe, le 30 Décembre 2016 à Brazzaville. Etant donné que la cessation du statut de réfugié prend effet le 31 décembre 2017 pour les Rwandais, ils ont essentiellement rappelé les deux options offertes aux concernés: le rapatriement volontaire ou l’intégration locale.

Mission à Brazzaville du Représentant Spécial de l’ONU pour l’Afrique Centrale

M. Fall, quatrième de la gauche vers la droite, avec quelques Chefs d'Agences de l'ONU.

M. Fall, quatrième de la gauche vers la droite, avec quelques Chefs d’Agences de l’ONU.

Brazzaville, 30 Décembre 2016 – François Louncény Fall, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale a effectué une visite au Congo le 30 Décembre 2016. Cette mission est la première depuis sa prise de fonctions le 1er novembre dernier. Il a été reçu par le Président de la République qui est médiateur pour la Centrafrique. Il a également échangé avec le Corps diplomatique et les Représentants des Agences du Système des Nations Unies./-

Non Seulement Francophone, Mais Francophile Aussi, dixit Ban Ki-moon

Discours de Ban Ki-moon à la réception pour la Francophonie, 22 Septembre 2016, New York

 Je suis très touché d’être avec vous ce soir – certes pour la dernière fois en tant que Secrétaire général. Mais nulle raison cependant de faire de cette soirée un moment tristounet ou mélancolique. Bien au contraire! Célébrons ce soir avec joie et fierté, la place privilégiée qu’occupe le français dans notre illustre organisation.

Comme vous le savez bien, je terminerai mon mandat à la fin du mois de décembre. Mais je compte sur votre indulgence pour me considérer plus tard membre émérite de la Francophonie! À ce propos, l’un des plus beaux compliments que l’on m’ait fait pendant mon mandat, c’était de me dire que je ne suis pas seulement francophone, mais francophile aussi.

Ban Ki-moon, Secrétaire Général des Nations Unies et Michaelle Jean , Secrétaire Générale de la Francophonie, 22 septembre 2016 à New York

Ban Ki-moon, Secrétaire Général des Nations Unies et Michaelle Jean , Secrétaire Générale de la Francophonie, 22 septembre 2016 à New York

C’est vrai. J’aime le français. Il suffit de demander à mon épouse. C’est en français que je lui murmure tout bas des mots doux… et c’est en français aussi que je lui réponds un peu plus fort quand elle me demande de ranger mes affaires! Dans les deux cas, même si elle ne comprend pas tout, elle me dit qu’elle trouve la musique de cette langue très harmonieuse.

Permettez-moi à ce stade de saluer ici la présence fort appréciée de Monsieur Jean Todt, mon Envoyé spécial pour la sécurité routière, et de Madame Michelle Yeoh, Ambassadrice de Bonne volonté du PNUD. Ils font tous deux un travail formidable. Prenez rien que leurs noms: «Jean» et «Michelle», voici deux noms francophones qui vont bien ensemble.

Revenons à présent aux francophiles que nous sommes tous ici présents ce soir. Francophiles… francophiles… Je me suis demandé en venant à cette soirée comment, par analogie, faire de nous – Onusiens – des «Onuphiles» – et je ne parle pas là d’une nouvelle agence de l’ONU pour la couture [ONU + fil] !

Non, je parle bien de ce qui nous rassemble tous à la base ce soir – notre amour pour l’ONU. Je me vois déjà proposer une nouvelle entrée dans le dictionnaire français Onuphile: qui aime l’ONU». Quand je dis que je souhaite ajouter cette nouvelle entrée dans le dictionnaire de la langue française, je suis sérieux. Tellement sérieux que je me suis renseigné sur la procédure pour y arriver. Et c’est là que j’ai fait une grande découverte: la langue française a connu un grand moment cette année en février avec la mise en œuvre de la réforme de l’orthographe française.

Cela m’a tellement intéressé que j’ai voulu ce soir – et en exclusivité pour vous, chers amis – m’inspirer de la réforme de l’orthographe française pour réformer l’ONU – si, si, vous avez bien entendu. On peut réformer l’ONU, et dans cette réforme, la francophonie – par la réforme de l’orthographe française – a beaucoup à nous apprendre. Je vais vous le prouver.

Commençons par le fameux accent circonflexe. La réforme de l’orthographe a fait perdre à certains mots de la langue française leur accent circonflexe. Oui, juste comme ça.
Comme par exemple les mots «coût» et «paraître» qui s’écriront désormais sans leur petit chapeau pourtant si joli.

Voilà un exemple qui devrait plaire à nos experts onusiens de la finance puisque nous ferons dorénavant l’économie des chapeaux dans nos couts (sans accent) et paraitront (sans accent) ainsi plus légers! De même – pour se servir d’un autre rescapé: l’accent circonflexe de «même», autre ingéniosité de la réforme de l’orthographe: l’écriture de certains mots a été «simplifiée» comme par exemple, nénuphar qui s’écrit maintenant avec un “f” à la fin au lieu de “ph” (nénufar).

Pour quoi ne pas se référer aux nombreux programmes de l’ONU en finissant le mot «programme» simplement par «pam» et non plus «amme». Sacrilège! Je me rends compte que je viens d’emprunter un mot anglais! Revenons vite à la réforme de la langue française avant que je ne sois maudit – qui, soit dit en passant, pourrait être simplifié par «mo» + «di »(«modi»)!

Trêve de plaisanterie, voyons enfin ce que deviennent les traits d’union dans la réforme de l’orthographe. Eh bien, dans certains cas, la réforme a décidé de les bannir. Comme dans porte-monnaie qui s’écrit maintenant portemonnaie sans trait d’union.

Imaginez un instant que l’on fasse quelque chose de similaire avec juste le titre de l’un de nos organes à l’ONU qui s’occupe de nos finances, justement notre portemonnaie: enlevez les espaces entre les mots qui composent l’acronyme du fameux «CCQAB» [ACABQ pour nos amis anglophones que je salue quand-même au passage], soit le Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires – imaginez tous ces mots attachés sans un espace entre eux, et vous verrez que tout le monde fuira pour de bon cet organe!

Siège des Nations Unies, New York

Siège des Nations Unies, New York

Et si les Nations-Unies qui s’écrivent quelques fois avec un trait d’union en français, le perdaient elles aussi le temps d’un instant, pour que les nations qui forment l’ONU se rapprochent entre elles? Alors, chers amis, au-delà de notre francophilie, nous aurons atteint notre pleine ONUphilie – marque suprême de notre amour et de notre respect à tous pour l’ONU.

À la Francophonie, à l’ONU et tous les ONUphiles!/-