Simulation de l’Assemblée Générale sur les Changements Climatiques

Les délégués après la session de simulation

Brazzaville, 10 Février 2017- Une simulation d’une session de l’Assemblée Générale de l’ONU sur les changements climatiques s’est tenue ce 10 Février 2017 à l’Université Henri Lopes de Brazzaville en présence d’environ deux cent personnes parmi lesquelles des représentants du Ministère des Affaires Étrangères, du Ministère de la Jeunesse et du corps diplomatique.
Les étudiants, après avoir fait des recherches à la fois sur les Nations Unies et sur seize pays de leur choix, se sont exprimés en jouant le rôle d’ambassadeur ou du délégué dudit pays. Ils ont présenté, défendu la position officielle de ce pays sur le thème précité. Les pays sélectionnés sont: Afrique du Sud, Belgique, Brésil, Canada, Congo, Cameroun, Chine, Côte d’Ivoire, Etats-Unis d’Amérique, France, Gabon, Ghana, Iles Maldives, Inde, Rwanda et Sénégal. Au terme des présentations (débat général), les délégués ont négocié une position commune qui s’est déclinée en résolutions.

La simulation est un exercice de mise en scène que les Centres d’Information des Nations Unies à travers le monde facilitent tous les ans au profit des étudiants et élèves désireux de mieux connaître le système des Nations Unies. La mission des Nations Unies est d’aider les peuples du monde à vivre mieux dans la sécurité et la dignité. Cela exige parfois des actions d’envergure et parfois des interventions plus modestes. En effet, chacune de nos activités au quotidien est liée fondamentalement et directement à l’Organisation des Nations Unies qui comprend organes principaux et des agences spécialisées.

Une déléguée pendant le débat général

Cet exercice permet donc aux participants de s’informer sur la structure et le fonctionnement des Nations Unies, les procédures utilisées pour arriver à l’adoption d’une résolution. Il constitue une initiation à la citoyenneté mondiale, aux enjeux internationaux. C’est aussi une forme d’apprentissage de l’art de la négociation, de la recherche du consensus, de l’éloquence et un approfondissement des valeurs civiques et des thématiques internationales./-