UNDAF : DES PROGRES EN 2015

????????????????????????????????????

Session du Comité Directeur de l’UNDAF

Brazzaville le 29 Février 2016 – Le Comité Directeur du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’aide au Développement (UNDAF 2014-2018) a observé des progrès dans la mise œuvre de cet outil en 2015.

 

Au cours de sa cinquième session co-présidée par M. Léon Raphael Mokoko, Ministre du Plan et de l’Intégration et M. Anthony Ohemeng-Boamah, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, le 29 Février 2016 à Brazzaville, les participants ont noté que dans le domaine de l’environnement et du développement durable, une stratégie nationale de distribution de bois transformés et une stratégie nationale sur l’accès aux ressources génétiques et partage des avantages juste et équitable découlant de leur utilisation ont été validées. 175 ha de mangroves ont été reboisés et les cartes d’occupation des sols sont disponibles. En éducation de base, des modules de formation ont été élaborés et sont en cours d’impression. 55 superviseurs sélectionnés pour la session planifiée en Mars 2016. 567 écoles, 95 000 élèves bénéficiaires, 200 intervenants formés. 2100 enfants et adolescents de RCA ont été dotés en intrants pédagogiques et scolarisés, 60 enseignants du cycle primaire pris en charge. 2.047 tonnes de vivres distribués entre janvier et décembre 2015 au titre du programme des cantines scolaires.

La protection sociale des plus vulnérables a permis la réhabilitation d’un centre d’accueil où 90 filles en situation de rue et leurs enfants (55) ont été prises en charge tandis que 42 sont en formation et insertion professionnelle. Outre le lancement du corps des jeunes volontaires, l’on note également 254 enfants de rue pris en charge, 100 enfants scolarisés, 24 enfants en formation professionnelle, 34 enfants réinsérés dans leur famille et des centres réhabilités et équipés. 1.442 enfants (766 filles / 676 garçons), de 2-5 ans, dont 1.269 réfugiés (72 % RCA), pris en charge dans 3 espaces amis des enfants (Bétou et Ikpembele). 2.700 enfants (1.402 F / 1.298 G), en majorité autochtone, enregistrés à l’état civil à Sibiti et Zanaga (60%). 1565 enfants réfugiés ont reçu des actes de naissances 525 enfants autochtones inscrits et suivis à l’école ; 1.076 dotés en kits scolaires.

????????????????????????????????????

Le Coordonnateur Résident (gauche) et le Ministre du Plan (droite)

Dans le domaine de la santé, 97% enfants ont été vaccinés au BCG, 98% enfants vaccinés contre la polio et la pneumonie, 98% enfants vaccinés au VAR dans la Likouala. 100% d’enfants ont été vaccinés au VAR à Pointe–Noire. La population ayant accès à l’eau potable est passée de 76% en 2013 à 84% en 2015, et de 13 % en 2013 à 15% en 2015 pour l’utilisation des ouvrages d’assainissement. Dans la gouvernance, 52 journalistes et 22 jeunes volontaires formés pour sensibiliser les communautés au processus électoral. Quatre départements (Pool, Brazzaville, Cuvette et Pointe–Noire) ont bénéficié d’une campagne sur le sujet. Au terme d’une riche interaction, le Comité Directeur de l’UNDAF a tiré les leçons et les bonnes pratiques de l’année écoulée. Puis il a fait des recommandations pour l’année 2016 sur la mobilisation des fonds de la contrepartie nationale, la prise en compte des résultats de la gouvernance économique et l’accélération de la mise en œuvre de l’UNDAF.

L’approche « Unis dans l’Action » (DAO) et ses implications en République du Congo a également fait l’objet d’une session de sensibilisation et d’information, le gouvernement ayant officiellement donné son accord pour sa mise en œuvre. Cette approche, recommandée à tous les pays par l’Assemblée Générale des Nations Unies, s’inspire de la réforme des Nations Unies. Articulée autour de l’UNDAF qui est élaboré avec la partie nationale, cette approche s’appuie sur les avantages comparatifs des Agences des Nations Unies et permet de renforcer la cohérence, l’efficacité et l’efficience de leurs actions. L’UNDAF repose sur quatre piliers : un leadership incarné par le Coordonnateur Résident travaillant en étroite collaboration avec l’équipe pays (Chefs d’agences et entités des Nations Unies), un programme conjoint aligné sur le plan national de développement ; un budget commun qui finance toutes les activités programmatiques, des opérations communes et une communication commune pour préserver la cohérence du message et faciliter le plaidoyer.

UNSDG_Logo_2016_FRAu Congo, l’UNDAF se met en œuvre à travers les groupes de travail suivants: (1) la gouvernance ; (2) l’éducation ; (3) la santé, eau et assainissement ; (4) la nutrition et la sécurité alimentaire ; (4) la protection sociale ; (5) l’environnement et le développement durable.   Le Comité Directeur de l’UNDAF est composé des Directeurs de cabinet et Directeurs Généraux de départements ministériels et présidents de groupes des résultats de l’UNDAF, les Chefs d’Agences des Nations Unies le Comité Directeur adopte les plans de travail, passe en revue l’action des Groupes de résultats de l’UNDAF et fait des recommandations../-