Le Vice-Président de la Banque mondiale à Brazzaville

Makhtar Diop (à gauche)  et Sassou Nguesso (à droite).

Makhtar Diop (à gauche) et Sassou Nguesso (à droite).

Brazzaville, 21 mai 2013 – Les défis de développement au Congo étaient au centre des échanges que M. Makhtar Diop, Vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique, a eus avec le Chef de l’Etat congolais M. Denis Sassou Nguesso. Arrivé à Brazzaville, pour une visite de deux jours, 20-21 Mai 2013, M. Diop a discuté avec les autorités congolaises, les partenaires techniques et financiers, ainsi que des représentants de la société civile, des moyens que peut mobiliser la Banque mondiale pour aider le pays à combattre efficacement la pauvreté et à améliorer les conditions de vie de la population grâce à un meilleur accès aux services de santé, à l’éducation et à de meilleures opportunités. Malgré un taux de croissance parmi les plus élevés d’Afrique sub-saharienne, la République du Congo compte de nombreux sans emploi confrontés à la pauvreté et aux inégalités persistantes. La Banque accompagne le pays dans l’objectif d’une meilleure distribution des larges revenus du secteur pétrolier et de promouvoir une croissance inclusive, capable de générer des emplois, des opportunités et réduire la pauvreté.  Depuis 1963, la Banque mondiale est l’un des plus importants partenaires au développement de la République du Congo./-